Accueil
Articles
Guides Techniques
Forum
Galeries photos
Téléchargements
La chaine Youtube
-Menu


  Comprendre et régler un châssis de TT.
Catégorie : Articles -> Réglages, Pilotage
Ajouté le : 07/22/06 12:35
Auteur : seb-r
Lectures : 43378
Commentaires : 2 [ Voir / Poster un commentaire ]
Note :  [ Evaluer ]
Page : 1/4

Par Arnaud FARFAL avec la collaboration de Sébastien LEONARD.

Les titres:
1) Le chassis
1-1) L'assiette.
1-2) L'empattement.
1-3) Les barres antiroulis
1-4) La châsse
1-5) La voie
1-6) L'épure d'Ackermann
1-7) Le carrossage
1-8) La prise de carrossage
1-9) L'anti-plongée - L'anti-cabrage
2) Les amortisseurs
2-1) Ancrage
2-2) Influence du point d'ancrage
3) Hydraulique
3-1) Les débattements
4) Les différentiels
4-1) La prépondérance
4-2) Le rapport de transmission
4-3) Le freins
4-4) L'aileron

1) Le chassis:
1-1) L'assiette:
L'assiette est la position globale du châssis par rapport au sol.

Plus l'assiette est plongeante, + la voiture motrice.

Pour l'assiette générale, plus la voiture est haute, + elle prend de roulis, + elle amortit, et + elle fait de "casques".
L'assiette doit le plus souvent être légèrement plongeante. Il faut régler l'assiette de la voiture en ligne droite.

1-2) L'empattement :
L'empattement est la distance entre l'axe des roues avant et l'axe des roues arrières.
Plus il est long, la voiture est stable, la voiture est directive.
Plus il est court, mieux la voiture amortit et elle est directive, la voiture est stable.



Ce réglage peut s'effectuer au niveau des fusées arrières, voire au niveau du châssis.

1-3) Les barres antiroulis :
Le roulis est l'inclinaison que prend le châssis lors du transfert des masses en virage. Une barre antiroulis est une barre qui relie les triangles inférieurs d'un même train.
A l'avant : Elle stabilise la voiture, empêche le train avant de "planter", rend la voiture plus facile autour du neutre, donne de la directivité.
Un manque de barre antiroulis avant fait "planter" le train avant juste avant de tourner (cela donne beaucoup de grip). Cependant certains pilotes préfèrent privilégier l'amortissement en la supprimant.
A l'arrière : Elle enlève de la motricité, stabilise la voiture et la rend plus directive.
Une excès de barre antiroulis entraîne un mauvais amortissement en courbe et un survirage.



1-4) La châsse :
L'angle de châsse est l'angle que forme l'axe de la fusée avec la verticale.
Augmenter la châsse permet de :
Améliorer la stabilité à l'accélération / Améliorer la directivité à haute vitesse / Empêcher l'avant de planter à la décélération
Peu de châsse permet d' Améliorer la directivité à basse vitesse / moins sous-virer à l'accélération.



1-5) La voie :
La voie est la distance d'écartement des roues d'un même train.

A l'avant : Plus la voie est étroite, le train avant est efficace et incisif, la voiture braque. En revanche, le train arrière est déstabilisé.

Plus la voie est large, la voiture est stable et elle sous-vire, donc elle est incisive. Par contre la voiture est beaucoup moins souvent sur deux roues. Et inversement : la voiture est stable et elle sous-vire, donc elle est incisive. Par contre la voiture est beaucoup plus souvent sur deux roues.

A l'arrière :Plus la voie est large le train arrière a de grip, la voiture fait de "casques" et la prise de roulis est grande. Et inversement : Plus la voie est étroite le train arrière a de grip, la voiture fait de "casques" et la prise de roulis est grande.
Il est important de trouver le bon équilibre avant/arrière des voies, et celle-ci ne sont pas forcément les mêmes !



Le pincement, l'ouverture :
Le pincement est l'angle des roues par rapport à l'axe longitudinal de la voiture.

A l'avant :
Plus le train avant est ouvert, la voiture est vive et braque à basse vitesse.
Plus le train avant est pincé, la voiture est vive autour du neutre à haute vitesse.



A l'arrière :
Le pincement stabilise la voiture à l'accélération et apporte de la motricité.
Pincement sur le train arrière.



Un excès de pincement fait décrocher violemment le train arrière, en outre la voiture est moins directive.

1-6) L'épure d'Ackermann :
Dans un virage, les deux roues avant décrivent des arcs de cercle de rayon différent. C'est ce que l'on appelle le "braquage différentiel". L'épure d'<Ackerman> est en fait le braquage différentiel "idéal".

A vérifier en "statique" : la roue extérieure dans le virage ne doit prendre ni pincement ni ouverture. Si toutefois c'est la cas sur votre voiture, il est possible d'y remédier en réglant la hauteur de la biellette de direction (en plaçant des rondelles sous les rotules).

S'il y a prise d'ouverture à l'enfoncement, il faut rehausser côté cellule.
S'il y a prise de pincement à l'enfoncement, il faut rehausser côté fusée.





 
Powered By Nuked Klan  |   Copyright RC Pirate